La STEG signe des contrats avec l’entreprise italienne Ansaldo Energia pour la construction d’une centrale à gaz de 625 MW à Mornaguia

La Société Tunisienne d’Electicité et de Gaz (STEG) vient de signer des contrats d’ingénierie, approvisionnement et construction (EPC) et d’un contrat additionnel pour un montant d’environ 700 millions de dinars (240 millions d’euros) avec l’entreprise italienne Ansaldo Energia, pour la construction d’une centrale thermoélectrique d’une puissance installée de 625 MW, à Mornaguia, au sud-ouest de Tunis, a annoncé le constructeur italien, vendredi, 27 avril 2018.
Le contrat signé avec l’entreprise italienne porte sur la construction d’une centrale thermoélectrique à cycle combiné alimentée au gaz de 625 MW en plus d’un contrat de maintenance à long terme pour l’entretien et l’assistance des installations.
La centrale sera équipée de deux turbines à gaz modèle AE94.3A avec les générateurs et systèmes auxiliaires correspondants, construits dans les installations de production d’Ansaldo Energia à Gênes. Les travaux prendront 22 mois à compter de la réception de l’ordre d’exécution.
 »Cette nouvelle commande est le résultat d’un travail d’équipe concerté impliquant l’ensemble de l’entreprise », a déclaré Giuseppe Zampini, directeur d’Ansaldo Energia, cité dans le site web de l’entreprise.
« Je tiens à remercier les institutions gouvernementales impliquées pour leur soutien constant et efficace à la défense de l’industrie italienne sur les marchés internationaux », a-t-il dit.
Ansaldo Energia a développé plusieurs projets énergétiques en Tunisie : elle a construit les usines de Sousse C et de Sousse D dans la région de Sidi Abdel-Hamid et l’usine de Rades B, et elle coordonne les travaux de maintenance de l’usine de Ghannouch.
L’entreprise a qualifié le contrat, vendredi, selon la même source, de « grand succès », précisant que les contrats signés avec la STEG sont pour la réalisation d’une centrale de production d’électricité et pour les activités afférentes de service à long terme.
Par ailleurs, l’agence TAP n’a pas pu joindre aucun responsable de la STEG pour obtenir plus de détails et commentaires sur ces contrats.

Leave a Reply