Lancement du projet de formation d’ambassadeurs tunisiens pour défendre l’environnement marin

    Un projet de formation d’ambassadeurs tunisiens pour défendre l’environnement marin, appelés  » ambassadeurs de la Tunisie bleu « , a démarré, le 1er décembre, à Monastir.
    Organisé par l’association  » Notre grand bleu « , dans le cadre d’une coopération tuniso-américaine, cette initiative profitera à 150 jeunes, dont l’âge varie entre 15 et 25 ans, originaires des gouvernorats de Monastir, Médenine, Jendouba, Sfax et Tunis.
    La coordinatrice du projet, Yathreb Ben Ahmed, a précisé, dans une déclaration à la correspondante de l’agence TAP, à Monastir, que cette manifestation, qui se prolongera, tout au long de l’année (jusqu’à décembre 2019), a été financée par l’ambassade des Etats-Unis à Tunis, moyennant une enveloppe de 44 mille dinars.
    De son côté, le directeur du projet  » les ambassadeurs de Tunisie bleu « , Jihad Saâd, a indiqué que cette formation vise à former des ambassadeurs actifs dans leurs régions. L’objectif est d’enraciner la culture de la protection de l’environnement marin en Tunisie, pays qui dispose de plusieurs régions ayant une grande diversité biologique.
     » Ce projet sera réalisé par étapes, dont la première consiste à organiser des camps de deux jours, sur les côtes de cinq régions ciblées, auxquels participeront six jeunes choisis par les organisateurs. Ils représenteront chaque région et doivent avoir le sens de leadership « , a-t-il précisé.
    Au cours de la deuxième étape, les ambassadeurs recevront une formation approfondie sur l’environnement marin et ses spécificités, ainsi que dans le domaine de la communication. Les participants examineront, également, les solutions éventuelles pour les problèmes environnementaux dans chaque région. Les futurs ambassadeurs seront, à leur tour, appelés à présenter des recommandations pour surmonter les difficultés environnementales existantes.
    Pour ce qui est de la troisième étape, les ambassadeurs travailleront au lancement de clubs dans leurs régions. L’association prendra en charge la fourniture des équipements nécessaires à même de mener à bien les opérations de sensibilisation du grand public à la cause environnementale.