Des financements européens de l’ordre de 140 mille d’euros pour appuyer la recherche scientifique en Tunisie

La valeur des financements accordés à la Tunisie dans le cadre du projet européen d’appui à la recherche scientifique dans les domaines de l’énergie, de l’eau et de l’agriculture du sud de la Méditerranée  » Quintuple helix « , s’élève à 140 mille d’euros.
Selon Manuel Valentin Malmagro, coordinateur du projet, le montant total des fonds alloués à ce projet est estimé à environ 1000 millions d’euros.

Intervenant, mercredi, lors de la conférence de clôture du projet de l’innovation euro-méditerranéenne sur l’eau, l’énergie et alimentation, le sous-directeur de l’Agence nationale de protection de l’environnement (ANPE), Slim Daoued a précisé, que trois parties tunisiennes ont bénéficié de ces fonds. Il s’agit de l’Agence nationale pour la protection de l’environnement, le ministère de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique et la chambre de commerce et d’industrie, indique encore le responsable.

Ce projet a pour objectifs de renforcer la coopération dans les domaines de la recherche et de l’innovation entre les pays membres de l’Union Européenne (Italie, Espagne, Allemagne, Belgique, France et la Grèce) et les pays méditerranéens partenaires (Tunisie, Maroc, Algérie, Libye, Egypte, Jordanie, Turquie, Palestine et Liban).

De son coté, le directeur général de l’ANPE, Mohamed Hafedh El Chérif a rappelé que la Tunisie est le premier pays du sud de la Méditerranée ayant obtenu le statut de pays partenaire, depuis la signature en 2015 d’un accord avec l’Union européenne concernant le programme cadre pour la recherche et l’innovation  » horizon 2020 « .

Ont pris part à cette manifestation des experts, des chercheurs, des représentants de structures publiques, des entreprises privées et des représentants de la société civile.

Leave a Reply