Le gaz naturel en Tunisie, entre capacité de production et augmentation des demandes

    Sous des conditions de température et de pression très élevées dans le sous-sol, se forme un mélange gazeux d’hydrocarbures naturellement présent dans certaines roches poreuses résultant la production du gaz naturelle ou gaz fossile.

    En raison de sa disponibilité et de ses qualités environnementales, le gaz naturel  est considéré comme la troisième source mondiale d’énergie thermique avec 22,1 % de la consommation d’énergie primaire, après le pétrole (31,9 %) et le charbon (27,1 %).

    La production mondiale du gaz naturel  a augmenté de + 208 % en 44 ans, de 1973 à 2017  et

    +25,1 % de 2007 à 2017, soutenu par l’exploitation des gaz non conventionnels.

    Sur le plan national le gaz naturel est en train de conforter sa position dans la couverture de la forte demande des industriels tels que cimenterie, sidérurgie, STEG, briqueterie ainsi que par les citoyens.

    Les notes de la société tunisienne d’électricité et du gaz (STEG), montrent que le développement de la production du gaz naturel a contribué à l’expansion de l’infrastructure gazière.

    En effet, le réseau gaz irrigue la zone côtière de Tunis à Gabès et la partie longeant le transtunisien de Feriana à Haouaria. Il est composé de 2.804 Km (contre 2.634 Km en 2015) pour le transport (sans le transtunisien) et de 15.016 Km (contre 14.755 Km en 2015) pour la distribution.

    En outre, selon les informations recueillies à partir du site Web de l’Entreprise Tunisienne d’Activité Pétrolière  (ETAP), la quantité de gaz commercialisée, fin Mars 2019, a atteint 299,400 MM Nm3, soit 312 859 TEP enregistrant ainsi un écart négatif de 20% par rapport à la même période de l’année 2018, dû essentiellement aux mauvaises performances des champs Hasdrubal, Chourouq , Maamoura, Chargui , Franig , Baguel/Tarfa, Baraka Maamoura , Anaguid , Ghrib et Miskar.

    D’autre part, la production cumulée de GPL fin Mars 2019 a atteint 343 675 bbls, soit  27 611 tonnes métriques, enregistrant un écart négatif de 15 % par rapport à la production de l’année 2018.

    Le renforcement du réseau national de transport du gaz naturel a pour but de satisfaire demande croissante du gaz naturel ainsi que l’alimentation en gaz naturel des communes.

    Cependant la STEG alimente (fin 2017) près de 852.492 (contre 817.707 en 2016) clients. La consommation de gaz naturel est en augmentation de 0.05 %. Elle est d’environ 5.469 Ktep (contre 5.208 Ktep en 2016), dont 74% utilisés pour la production électrique, 5% pour l’industrie (HP) et 21% pour le résidentiel et le tertiaire (12% pour la HP et 9% pour le résidentiel BP).

    La Tunisie doit satisfaire les besoins en gaz naturel du marché tunisien tel que la forte demande industrielle comme les cimenteries, les sidérurgies, la STEG, les briqueteries ainsi que par les citoyens.

    Une bonne stratégie de développement du secteur des  énergies  thermiques aura des répercussions importantes sur le développement de l’économie tunisienne pour les prochaines années.

    Ktep : kilotonne d’équivalent pétrole / bbls : «blue barrel» nombre de barils

    Dr Manel Ben Fradj

     

     

     

     

     

      Leave a Reply