Afrique : La Russie octroie 260.000 tonnes d’engrais au continent

Selon le communiqué de l’Organisation des Nations Unies publié le 29 novembre, « un premier navire chargé de 20 000 tonnes d’engrais russes a déjà quitté le port de Rotterdam à destination du Malawi. Cette cargaison est la première d’une série d’envois d’engrais destinés à des pays africains dans les mois à venir ». A propos de cette aide, le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, M. Stéphane Dujarric a déclaré que « cela servira à atténuer les besoins humanitaires et à prévenir des pertes de récoltes catastrophiques en Afrique, où c’est actuellement la saison des semis ».

Cette décision russe de parer à la pénurie d’engrais favorisera la relance de l’agriculture dans plusieurs pays africains. Cette mesure est saluée par plusieurs dirigeants africains. Mais, si le principe des exportations russes d’engrais et de produits alimentaires avait été adopté en même temps que l’accord sur les céréales ukrainiennes conclu le 22 juillet dernier entre la Russie, l’Ukraine, la Turquie et les Nations unies, Moscou déplore que « les navires russes transportant des céréales et des engrais ne sont toujours pas acceptés dans les ports européens en raison des sanctions occidentales, et les compagnies d’assurances refusent encore de couvrir ces navires ».

Pour rappel, la Russie et l’Ukraine sont les principaux exportateurs de denrées alimentaires et d’engrais vers les pays en développement, où les petits exploitants agricoles sont particulièrement touchés par la hausse des coûts, l’inflation et les blocages de la chaîne d’approvisionnement. Environ 50 % de la population mondiale dépend de produits agricoles qui impliquent des engrais.

Leave a Reply