Mozambique : La BAD et le fonds « Grandir ensemble en Afrique », allouent 125 millions $ pour réaménager la centrale hydroélectrique de Cahora Bassa

Cette usine électrique a une capacité de 2075 MW. « Le financement est destiné à la mise en œuvre du programme Vital Capex visant à moderniser son système de production d’électricité », lit-on dans le communiqué. Ce barrage permet le fonctionnement d’une centrale électrique équipée de cinq turbines de 415 MW, soit une capacité installée de 2 075 MW. Il s’agit de la deuxième plus grande centrale hydroélectrique opérationnelle en Afrique après celle d’Assouan en Égypte, d’une capacité de 2 100 MW.
Ces travaux de construction qui finiront en 2025 prolongeront la durée de vie de la centrale d’au moins 25 ans. Le contrat de réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Cahora Bassa a été attribué en 2019 à un consortium formé notamment de Sweco, un cabinet d’architecture basé à Stockholm en Suède et Intertechne Consultores, une entreprise basée à Curitiba au Brésil. Les travaux de réhabilitation devraient s’achever en 2025.

Leave a Reply