Comment Gérer son PME en Période de Crise

    Comment Gérer son PME en Période de Crise

    Malmenées par la récession mondiale, les PME ne peuvent rester les bras croisés

    L’inquiétude ressentie par les PME face à la     crise,    pousse   de   nombreuses entreprises à une réviser  leur stratégie de   développement.   La   PME   tournée   vers l’International a parfois trouvé sur les marchés étrangers  des  gisements  de  croissance  qu’elle n’avait pas sur le marché local, mais au cours d’une période délicate  beaucoup de dirigeants manquent de visibilité à l’horizon 6 à 18 mois. Ils s’interrogent sur l’évolution de leurs marchés. Pour affronter la crise, la solution selon les experts économiques réside dans cinq actions :

    1/ Réduisez les coûts, L’entreprise doit rechercher  l’amélioration de sa rentabilité et le renforcement de ses ressources de trésorerie par une démarche d’optimisation des coûts.

    L’introduction   d’un   système   de   comptabilité analytique   permet   dans   ce   sens  meilleure identification et maîtrise des coûts et assure une gestion plus rationnelle de ceux ci. Elle permet également de définir de façon précise les coûts réels des prestations fournies et donc d’avoir tous les  éléments  requis  pour  les  négociations  de révision des redevances.

     

    2.   Préserver l’existant 

    Partant du constat que les PME sont très peu aidées dans leur démarche commerciale, celles-ci doivent apporter plus d’attention, et de soin à leurs   clients   et   de   prendre   des   initiatives commerciales. En période de crise ce sont les plus agiles   qui   s’adaptent   et   qui   s’en   sortent.

    En pratique cela veut dire que les PME doivent prendre  des  initiatives  pour  proposer  à  leurs clients des produits et services qui répondent à leurs “problèmes”

    Puisque les clients des PME ont des problèmes qui   impactent   directement   leur   Business, L’entreprise   doit   connaître   et   résoudre   ces problèmes   par   une   stratégie   Rapproche   des clients :

    Aide à anticiper les nouvelles situations; Permet de prendre des initiatives; Comprendre   qu’elles   vont   être   les nouvelles priorités des clients; Proposer   des   prestations   adaptées   au contexte client.

    3.   Soutenir l’export

    Avec l’incertitude qui règne sur les marchés, les sociétés exportatrices éprouvent des difficultés à écouler leurs produits dans des pays instables au niveau économique. Certaines subissent de plein fouet   la   crise   financière.   D’une   part,   les commandes   sont   en   baisse.   Ensuite,   les exportateurs n’obtiennent pas de garanties et de crédits   en   suffisance.   Car   les   instituts   de financement exigent des garanties solides dans la situation actuelle.

    La  recherche  des  nouveaux  marchés  constitue l’arme anti-crise et la stratégie de développement par  l’exportation  demeure  encore  la  solution miracle.

    4. Renforcer les partenariats

    En  période  de  crise  économique,  il  est  plus important  que  jamais  d’adopter  des  approches novatrices  et  d’établir  des  partenariats  créatifs autour des priorités de l’entreprise.  Puisque  la recherche de capitaux n’est toujours pas facile, les partenariats sont moins couteaux en cette période. Le développement de nouveaux partenariats en période   de   crise   économique   globale   peut constituer un défi aux PME leur permettant de développer de nouvelles structures commerciales internes  pouvant  favoriser  la  croissance  et  le changement, grâce à la renégociation.

    5.  Innover

    Innover est une nécessité qui permet à l’entreprise de préserver son indépendance et d’assurer la pérennité de ses activités en période de crise.
    L’innovation apparaît comme un levier majeur de la performance en cette période. La crise constitue le  bon  moment  de  remettre  en  question  ces produits,   ces   méthodes   de   production (en consommant de moins en moins d’énergie), son système d’information (décentralisation et service à   la   carte),   ces   méthodes   de   management

    (développement  de  l’agilité  et  éclatement  des
    grandes  structures), …  La  crise  entraîne  la rupture,   provoque   un   bouleversement   des positions acquises. Elle ouvre donc une fenêtre d’opportunité pour le changement.

    Une entreprise est en danger si elle n’est pas capable  de  renouveler  son  offre  suffisamment souvent. L’innovation permanente permet à celleci de se maintenir dans la course.

    Certains  experts financiers estiment que ce serait une erreur stratégique pour les entreprises, en cette période, que de diminuer leurs efforts en matière d’investissements dédiés à la recherche développement et à l’innovation.

      Leave a Reply