Salon du Cuir et chaussures: pour la relance d’un secteur dont les voyants sont au rouge

TUNIS – Le président de la Chambre Nationale du Cuir et des chaussures (CNCC), Younes Bettahar, a fait savoir que la 1ère édition du salon international du cuir et des chaussures se tiendra du 12 au 14 mai courant à Hammamet, pour « réanimer » ce secteur.

De fait, tous les indicateurs du secteur du cuir et des chaussures sont au rouge depuis les cinq dernières années.  Les entreprises opérant dans ce domaine ont baissé de 320 en 2010 à 251 entreprises actuellement, selon le directeur du centre Technique national du cuir et des chaussures, Abdessatar Toumi.

Le chiffre d’affaires du secteur n’a pas dépassé 1000 millions de dinars entre 2010 et 2015.

Lors d’une conférence de presse tenue vendredi à Tunis, le président du CNCC a précisé que les professionnels du secteur ambitionnent par l’organisation du salon, de dynamiser le secteur qui souffre d’une « importantes accumulation d’entraves » à son développement.

D’après lui, près de 38 exposants dans le domaine des chaussures, accessoires, produits en cuir et sacs, prendront part à ce salon. Cette manifestation sera marquée par l’attribution du prix du «talon de cristal», destiné encourager les jeunes et à les inciter à se spécialiser dans le domaine du cuir et chaussures.

Le secteur souffre de plusieurs problèmes dont notamment l’importation anarchique des produits en cuir et matières premières et la vente illégale de nouvelles chaussures par les entreprises de friperie.

Le responsable a aussi, évoqué l’existence d’entreprises totalement ou partiellement exportatrices, exportant illégalement, des cuirs bruts ou semi-finis.

Il a, à cette occasion, appelé à trouver des solutions aux problèmes environnementaux causés par les tanneries et aux nuisances à la santé engendrées par les produits en cuir et les chaussures non conformes aux normes de santé, commercialisés sur le marché local.

Le nombre des artisans opérant dans le secteur est passé de 6000 artisans employant 17 mille employés, en 2010, à 2500 artisans, employant 10 mille travailleurs.

Le nombre des tanneries a reculé de 32 unités en 2010, à seulement 12, actuellement, contre 4 tanneries, en cours de fermeture.

Selon les dernières statistiques de l’APII, les intentions d’investissement ont régressé, au cours des deux mois de 2016, à 2,8 MD, contre 9 MD, au cours de la même période de l’année écoulée.

Les exportations du secteur du Cuir et chaussures ont atteint, au cours des mois de janvier et février 2016, 191,4 MD, contre 182,6 MD, au cours de la même période de 2015. Le secteur compte 184 entreprises totalement exportatrices, 100 sociétés à capitaux étrangers et 60 entreprises italiennes.  Il existe 167 usines de chaussures et 18 entreprises de vêtements en cuir dans le pays.

Leave a Reply