Le secteur du meuble en Tunisie : faible potentiel d’exportation….

Le secteur du meuble en Tunisie : faible potentiel d’exportation….

L’industrie du mmeuble-mars2013euble regroupe, si l’on se réfère aux nomenclatures internationales, la fabrication des meubles en toutes matières : bois, métal, matières plastiques et autres (rotin, etc.).L’industrie du bois et de l’ameublement compte environ 500 entreprises qui emploient chacune plus de 10 employés  et offrent 50.000  emplois directs et emploient environ 10.000 artisans. Les sociétés du secteur créent 400 à 500 nouveaux emplois par an et œuvrent essentiellement dans les branches meubles, sous-traitance de parties de meubles, meubles de bureaux, de collectivités, meubles de cuisine et mobilier sanitaire.  Les entreprises sont concentrées dans le grand Tunis 30%, au Sahel 24% et à Sfax 17%.

Le secteur dispose d’une vingtaine d’entreprises totalement exportatrices. La quasi-totalité de la production du secteur est orientée vers le marché intérieur, soit à peu près l’équivalent de 550 millions de dinars. Les exportations tunisiennes ne représentent qu’environ 2 à 3 % de la valeur de la production. Elles sont concentrées sur la France (60%) et la Libye (27%). Les importations du secteur concernent essentiellement la matière première. La Tunisie importe 90 % de ses besoins en bois et près de 10 % des besoins en panneaux pour la menuiserie et l’ameublement.

Les importations portent essentiellement sur :

− Les bois bruts (pour déroulage ou sciage )

− Les bois résineux et tropicaux sciés

− Les placages

−Les panneaux de particules

− Les panneaux de fibres moyennes densité (mdf)

− Les contreplaqués

− Divers ouvrages en bois

Il faut souligner que ce secteur est dominé à la fois par les petites structures et le secteur informel, notamment à Sfax et au Cap Bon, ce qui entraîne des difficultés pour les grandes structures, dont certaines ont fortement réduit leurs activités, conduisant ainsi au licenciement d’une bonne partie de leur personnel ; d’autres auraient été tout bonnement revendues, à cause de leur lourd endettement auprès du système bancaire.

Le secteur du bois et de l’ameublement  et mobilier sanitaire a enregistré une évolution remarquable au cours des dernières années. Les investissements dans le secteur ont nettement évolué au cours des dernières années. Le programme de mise à niveau a fait profité certaines entreprises d’intégrer les nouvelles technologies afin d’accompagner l’effort d’investissement matériel et d’optimiser son incidence sur la production. L’une des spécificités de ce secteur et de ne pas avoir de chaînes spécialisées pour la distribution de meubles. En général, les industriels ont leurs points de vente.

Certaines entreprises du meuble souffrent du manque de main d’œuvre. En effet, faute de main d’œuvre qualifiée, plusieurs entreprises tunisiennes dans les spécialités du meuble et ameublement sont menacées de disparition, selon les dernières déclarations du ministre de l’Emploi. Le président de la Chambre nationale des artisans du meuble a affirmé que le secteur est capable de fournir 25 mille nouveaux emplois.

Les faiblesses structurelles du secteur

Les meubles tunisiens, de façon générale, ne sont pas compétitifs sur le marché international. Nos articles sont plus chers de 20 à 30 % par rapport à leurs équivalents en France et en Italie.  Face à cette situation, les entreprises et les pouvoirs publics sont à pied d’œuvre pour mener à bon terme les actions de mise à niveau, afin de relever les défis de l’ouverture sur le marché international. Selon les experts, la survie de la branche nécessite la réalisation de gains de productivité et l’amélioration de la qualité.

Des progrès ont été réalisés depuis plusieurs années, par plusieurs sociétés mais on peut encore constater les insuffisances suivantes :

  • Absence de spécialisation et de travail organisé en série
  • Insuffisance au niveau de l’organisation des ateliers et du recours aux nouvelles Technologies
  • Faible taux d’encadrement
  • Formation insuffisante
  • Manque de respect pour les règles de sécurité et de qualité

Le secteur du meuble dans le monde

Le marché de bois est dominé par les États-Unis largement en tête avec 27 % des importations mondiales, suivis de l’Allemagne, de la Grande-Bretagne et de la France, le continent Nord américain, et l’Union européenne drainant plus des deux tiers des importations.

 Dans le même temps, la Chine est devenue, en quelques années, le leader mondial des pays exportateurs pour les produits en bois, cependant l’Italie demeure  compétitive avec 9 % des exportations suivies de l’Allemagne et du Canada, 8 %.

La France qui dispose des ressources forestières les plus importantes de l’Europe de l’Ouest, n’occupe qu’une place modeste, en 9ème position avec un peu plus de 3 % des exportations mondiales.

 On assiste à un développement de réseaux mobilisables à tout moment sur différents territoires – pour assurer une dynamique essentielle du nouveau métier de fabricant de meubles. Surtout que  les entreprises font leur marché sur la planète entière par le biais du Net.

Leave a Reply