Hausse de 1% du PIB au cours du 1er trimestre 2016

TUNIS- Au cours du 1er trimestre 2016 (T1), le Produit intérieur brut (PIB) a enregistré une hausse de 1% par rapport à la même période 2015 et de 1,4% par rapport au dernier trimestre de la même année (2015), a déclaré Hédi Saidi, directeur général de l’Institut national de la statistique (INS).

Au cours d’une conférence de presse tenue, mardi, le responsable a expliqué que le secteur des industries manufacturières a enregistré une hausse de 1,4% au cours du T1 par rapport à la même période 2015 et de 3,3% par rapport au dernier trimestre 2015.  Pour le responsable, cette progression est expliquée par la croissance positive des secteurs des industries  chimiques (28,6%), suivie par les industries des matériaux de construction, céramique et verre (4,2%) et les industries mécaniques et électriques (1,7%). 

En revanche, l’activité économique dans les industries agro-alimentaires a enregistré une baisse de 11% causée par la baisse de 60% de la production d’huiles d’olives au début 2016, outre la régression des exportations de l’huiles d’olives dont la valeur est passée de 756,1 millions de dinars (MD) en 2015, à 256,8 MD en 2016.

Le responsable a, en outre, évoqué l’évolution  contrastée dans les industries non manufacturières. Le taux de croissance du secteur  s’est établi à 0,9% par rapport à la même période de 2015.  Ce recul s’explique par une baisse de 12,6% de la production de pétrole et de gaz naturel par rapport au T1 de 2015.

Alors que dans les autres sous-secteurs, l’activité a permis d’atténuer le repli de l’ensemble des industries non manufacturières, à l’image des activités minières (24,8%), du bâtiment et génie civil (5,9%) et de l’électricité (1,5%).

Saidi a, par ailleurs, indiqué, qu’au cours du T1 2016, la production de pétrole brut a régressé atteignant 46,2 mille barils par jour, contre 53,5 mille barils en 2015 (en 2010, la production a atteint 70 mille barils ).  S’agissant du secteur des services exportés, il a augmenté de 1%, au cours du T1 2016.

Cette croissance, ajoute encore le responsable, est expliquée par l’augmentation de la valeur ajoutée dans le secteur de la poste et des télécommunications de 5,1% et des services financiers de 3,8%, ainsi que la progression au rythme annuel de 1,3% dans les services du transport.  Cependant, l’activité dans les services d’hôtellerie et de restauration a enregistré une baisse remarquable de 12%.

Pour sa part, le secteur des services non marchands (services fournis principalement par les administrations publiques), a enregistré une croissance positive de 2,8%.  Le responsable de l’INS  a, par ailleurs, souligné que le secteur de l’agriculture et de la pêche s’est replié de 2,5%, au cours du T1 2016 comparé à la même période de 2015.

Cette contre performance résulte en grande partie d’une compagne oléicole moins fournie comparée à 2015 (la production des olives en baisse de 60%).

Leave a Reply