Jumelage pour le renforcement de l’administration maritime en Tunisie

TUNIS – Un projet de jumelage pour le renforcement de l’administration et de l’autorité maritimes entre la Tunisie et le consortium France-Allemagne, a été lancé jeudi, a Tunis.

Financé par l’Union Européenne à raison de 1,3 million d’euros (environ 3 millions de dinars), ce projet vise à mettre en place une nouvelle organisation de l’administration et de l’autorité maritimes en Tunisie et instaurer au sein de l’Office de la marine marchande et des ports,(OMMP), un système de management qualité conforme à la norme ISO 9001/2008.

Il permet à la Tunisie de mettre à jour le cadre juridique par la transposition des conventions internationales et par son rapprochement aux normes européennes notamment, à l’égard de la sécurité des navires et de la navigation maritime, de la sûreté des installations portuaires, de la prévention et de la lutte contre la pollution.

Le projet de jumelage aidera à l’élaboration d’une stratégie nationale du transport maritime et des ports afin d’assurer la modernisation des infrastructures portuaires et la performance des ports, le développement de la flotte du commerce et des activités de plaisance, la formation et l’emploi maritime et le suivi des professions maritimes et portuaires.

Les experts, mobilisés pour la mise en place de cette stratégie, apporteront aussi un appui pour le renforcement du Bureau d’enquêtes sur les accidents et incidents survenus en mer et la création d’une base de données et d’un manuel de procédures pour la manipulation et le suivi des marchandises dangereuses transitant par les ports tunisiens.

Ils devraient assurer également, une formation théorique et pratique au profit des cadres exerçant dans le domaine du transport maritime, pour répondre aux besoins du secteur à moyen et à long terme.

«Programme ambitieux »

D’après le ministre du transport Anis Guedira, le projet de jumelage permettra à la Tunisie  de développer des relations maritimes fructueuses avec les autres pays notamment, l’Union Européenne qui accapare  60% des échanges extérieurs de la Tunisie.

«C’est un programme complémentaire avec d’autres projets en cours de réalisation, notamment le système intégré des services maritimes commerciaux », a-t-il ajouté.

Pour l’ambassadeur de France à Tunis, François Gouyette, le projet de jumelage est un programme ambitieux qui permet d’assurer une organisation appropriée à l’administration et à l’autorité maritimes, développer leurs performances.

La France et l’Allemagne ont contribué à une trentaine de jumelages européens en Tunisie ce qui prouve que ces deux pays oeuvrent pour une coopération durable à même de renforcer les institutions démocratiques tunisiennes, a-t-il dit.

De son coté, l’ambassadrice chef de la délégation de l’Union Européenne en Tunisie, Laura Baeza a évoqué le soutien apporté par la France et l’Allemagne aux institutions tunisiennes dans le cadre du Programme d’appui à l’Accord d’association et à la transition (P3AT), signé entre la Tunisie et l’UE en 2012 pour un montant de 25 millions d’euros ( environ 55,7 millions de dinars).

Leave a Reply