L’AFD accorde à la Tunisie un don de 4,2 Millions d’euros

TUNIS – L’Agence française du développement (AFD) a accordé mercredi à la Tunisie, un don de 4,2 Millions d’Euros (9,78 MD) pour financer le programme d’appui à l’émergence des clusters en Tunisie et le Fonds d’expertise et de renforcement de capacités (FERC), selon un communiqué publié mercredi par le ministère.

Deux conventions de financement ont été signées, mercredi, entre l’Agence française du développement (AFD), représentée par Marie Hélène Loison, directrice du département Méditerranée et Moyen Orient à l’AFD, et le ministère du développement de l’investissement et de la coopération internationale en la personne de Rached Ben Romdhane, chef de cabinet du ministre du développement.  La première convention servira au financement du programme d’appui à l’émergence des clusters en Tunisie, à hauteur de 3,200 Millions Euros (7,45 MD).

Ce programme vise à appuyer la phase pilote d’un diapositif national d’appui à l’émergence des clusters en Tunisie, en tant que vecteur de compétitivité, d’innovation et de développement économique local.

Cette phase pilote concernera la sélection d’une dizaine de clusters et devra permettre de tirer des enseignements nécessaires à la diffusion de la démarche via un diapositif national pérenne.

Le ministère a rappelé qu’un comité national de pilotage du dispositif, constitué de représentants du secteur public et privé, garantira l’articulation avec les autres politiques de soutien aux entreprises.

S’agissant de la deuxième convention, elle stipule le financement du Fonds d’expertise et de renforcement de capacités FERC, d’une valeur de 1 Million d’euros (2,33 MD).

Le ministère a précisé que le FREC est un instrument destiné à financer des études ou expertises d’identification de projets et de faisabilité de projet, sectorielles ou institutionnelles nécessaires à la préparation des projets qu’elle envisage de financer ou à la vérification de leur faisabilité.

Le FREC concerne les secteurs de l’agriculture et du développement rural, la santé, l’éducation primaire et secondaire, la formation professionnelle, l’environnement, le secteur privé, l’infrastructure et le développement urbain.

Leave a Reply