La marque Jouda de double concentré de tomates occupe la 1ère place dans les essais comparatifs de l’INC

TUNIS – La marque Jouda de double concentré de tomates a occupé la première place avec la mention « très bien », selon les résultats d’un essai comparatif réalisé par l’Institut national de la consommation (INC), présentés samedi.

 Les marques numéro 1 (commercialisée dans l’une des grandes surfaces), Nablia, SICAM, Zogolli et petit Paris ont obtenu la mention « bien », tandis que la mention  « acceptable » a été attribuée aux marques Carthage, AMIRA, Cap d’Or, SOCOBA, Rafiaa, STICAP, BNINA et ABIDA.  L’essai a démontré que la qualité du double concentré de tomates en Tunisie est généralement acceptable et respecte les normes techniques, vu que la plupart des marques ont obtenu la note 10/20.

Intervenant au cours d’une rencontre organisée par l’association tunisienne des professionnels de la commercialisation et communication sur le thème « rationaliser la consommation », le directeur général de l’INC Tarek Ben Jazia a souligné que ce 6ème essai a été réalisé sur 14 marques de double concentré de tomates locales commercialisées dans les circuits organisés.  Il a fait savoir, dans ce cadre, que le taux de consommation de ce produit en Tunisie est parmi les plus élevés dans le monde, avec une consommation moyenne de 10 kg par personne/an.

Ben Jazia a rappelé que l’essai réalisé pendant 14 mois a tenu compte des normes dont l’étiquetage, le taux de concentré de tomates conditionné et les gangues métalliques.

Le responsable a mis en garde contre la consommation du double concentré de tomate commercialisé sur le marché parallèle. En effet des analyses réalisées sur ces produits ont démontré le non respect des normes techniques en vigueur et le faible taux de concentration.  A ce titre, il a appelé à ne pas acheter ces produits auprès des circuits non organisés qui exposent des produits non contrôlés.

Ben Jazia a rappelé que l’objectif des essais comparatifs est de faire connaître au consommateur tunisien la composition des produits et la méthode de lecture de l’étiquetage paraissant sur les aliments.  Il a exhorté les industriels à améliorer l’étiquetage, soulignant que le produit comporte certaines informations mais les instructions après l’ouverture des boites sont plus importantes. Il s’agit également pour le consommateur de se méfier des fausses publicités.

Leave a Reply