INM: la carte de vigilance prête fin 2018

La Carte de vigilance permettant de déterminer le degrés de danger relatif aux inondations, aux vents forts et aux vagues de froid et à la canicule dans les différentes régions sera prête à la fin de 2018, selon Abderrazek Rahal ingénieur en chef de l’Institut national de la météorologie (INM).
Intervenant jeudi, lors de l’ouverture d’une exposition des matériels et des instruments de mesure des conditions météorologiques et des modèles numériques relatifs aux prévisions météorologiques, ainsi que des outils de détection de secousses, le responsable a indiqué que cette carte comportera un code couleur décrivant les degrés de dangers permettant d’aider les parties et structures concernées dont les ministères de santé, d’équipement et de l’agriculture et la protection civile à faire face à ces catastrophes naturelles et à les gérer sur la base de ces prévisions.
Cette carte dont la réalisation a commencé depuis 2016, a été lancée dans le cadre d’un projet de jumelage entre l’Institut national de la météorologie et son homologue français.
A l’instar des autres pays du monde, la Tunisie est confrontée, à l’instar des autres pays, à une hausse des températures, d’où la nécessité de favoriser l’échange d’expertise et une meilleure connaissance des technologies innovantes dans le domaine de lutte contre ce fléau.
 » Cette hausse de la température est à même de multiplier les cas de sécheresse, de pauvreté, de favoriser le déclin de la croissance économique et l’apparition de plusieurs maladies, notamment les maladies dermatologiques et transmissibles « , a expliqué Haithem Ghrisse, ingénieur à INM notant que l’institut poursuivra l’investissement dans la détection des nuages, à travers la modernisation du réseau météorologique, la formation des spécialistes dans le domaine, la mise en place des modèles numériques fiables pour améliorer les services rendus dans ce domaine.
La Tunisie célèbre le 23 mars, à l’instar des autres pays du monde, la Journée météorologique mondiale 2017, placée cette année sur le thème « Comprendre les nuages ».

Leave a Reply