La Tunisie est un partenaire stratégique pour l’UE (Parlementaire européenne)

La Tunisie est un partenaire stratégique pour l’Union européenne, surtout que les deux parties partagent un destin commun, a affirmé mercredi, à Tunis, Mme Eider Gardiazabal, députée au Parlement européen qui conduit une délégation de 5 parlementaires en visite en Tunisie.
Tenant un point de presse, au terme d’une visite de trois jours en Tunisie, l’eurodéputée qui est également, rapporteur de la commission du budget sur le projet de plan européen d’investissement extérieur (PIE), a déclaré « nous sommes impressionnés par les efforts déployés par le pays pour relever les défis rencontrés et nous voulons que son histoire soit celle d’un succès ».
Elle a mis l’accent sur le dynamisme qui caractérise la population tunisienne et sa volonté de contribuer au développement, tout en se félicitant du dialogue instauré avec les institutions financières et la société civile.
Mme Gardiazabal a rappelé les objectifs du plan européen d’investissement extérieur, qui permettra de mobiliser jusqu’à 44 milliards d’euros (environ 119 milliards de dinars). Il « vise à encourager l’investissement en Afrique et dans les pays du voisinage de l’UE, pour renforcer ses partenariats et contribuer à la réalisation des objectifs du développement durable ».
Interrogée sur le surendettement de la Tunisie, l’eurodéputée s’est montrée confiante en la capacité du pays à honorer ses engagements, précisant que les données du FMI montrent que la situation économique s’améliore dans le pays.
La délégation composée de parlementaires membres de la commission du budget dont le rapporteur du budget général de l’UE pour 2018, achève une visite effectuée en Tunisie (du 22 au 25 mai), au cours de laquelle, elle a pris connaissance des projets co-financés par l’UE et des institutions européennes (BEI, BERD, AFD), à Tunis et à Sfax.
Lors de leur visite de terrain à Sfax, les parlementaires européens ont pris connaissance de l’éventail des activités de développement appuyées par l’Union européenne dans la région. Cinq différents projets de coopération ont pu être présentés pendant une journée intensive. Il s’agit d’un projet de réhabilitation des quartiers populaires, un programme d’appui à la compétitivité des services, la composante microfinance du programme d’appui aux zones défavorisées, la modernisation des établissements scolaires et le projet Taparura de dépollution et réhabilitation de la côte nord de Sfax.
A l’ARP, les eurodéputés se sont déja entretenus avec le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur, ainsi que leurs homologues de la commission des finances. Des rencontres sont également, prévues avec le ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale et le ministre des finances par interim, Fadhel Abdelkefi.

Leave a Reply