L’UTICA ne défend que les chefs d’entreprises qui respectent la loi (Bouchamaoui)

La présidente de l’UTICA, Wided Bouchamaoui, a réitéré, mardi, son appui aux efforts déployés par le gouvernement afin de lutter contre la corruption. Elle a ainsi souligné que l’organisation patronale ne défend que les chefs d’entreprises qui respectent la loi et refuse toute diabolisation et confusion entre eux et ceux qui transgressent la loi.
Bouchamaoui a valorisé, lors de la réunion périodique du Conseil national de l’Union, les efforts déployés afin de faire face à la contrebande, au commerce parallèle et à l’installation anarchique, tant dans la capitale que dans les différentes régions du pays.
La réunion périodique a été une occasion pour passer en revue la situation économique et sociale dans le pays, outre l’avancement du renouvellement des structures de l’UTICA, en prévision du prochain Congrès national prévu pour janvier 2018. 
Des membres du Conseil national ont réitéré, à cette occasion, l’impératif de mettre en place un climat favorable à l’investissement et de renforcer les bases de la paix sociale. Ils ont mis l’accent, également, sur les difficultés auxquelles sont confrontées les entreprises dans nombre de secteurs.
Le Conseil se réunit une fois par semestre et regroupe les membres du bureau exécutif national, les présidents des unions régionales ainsi que ceux des fédérations sectorielles et des chambres syndicales.

Articles Recommandés: