La BERD accorde 160 Millions d’Euros à la SNCFT

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a accordé, jeudi, 480 Millions de Dinars (MD), soit 160 millions d’Euros, à la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) pour moderniser et rénover deux lignes de son réseau ferroviaire. 
Cette ligne signée entre le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale Zied Laâdhari, la directrice des transports à la BERD, Sue Barrett ainsi que le président directeur général de la SNCFT, Anis Oueslati vise à financer deux projets relatifs au doublement de la voie Moknine -Mahdia (25km) et la mise à niveau de la ligne 6 reliant Tunis et Kasserine. 
La période de remboursement s’étalera sur 18 ans moyennant un taux d’intérêt de 1%. Les appels d’offres relatifs à la réalisation de ces deux projets seront lancés au cours de l’année 2018 et les travaux démarreront en 2019, a indiqué Oueslati. 
Par ailleurs, la BERD a accordé à la SNCFT un don de 5,5 Millions de dinars, l’équivalent de 2 Millions d’Euros pour assurer une assistance technique de la société, notamment pour la restructuration de la société et la réalisation de l’audit énergétique, a-t-il ajouté. 
Près de 265 Millions de dinars (MD), l’équivalent de 88 Millions d’Euros ont été dédiés au projet du doublement et d’électrification de la voie Moknine -Mahdia sur 25km. Ce projet a pour but de répondre à une demande croissante du trafic, renforcer la flotte par l’acquisition de six trains électriques modernes aux fins de réaliser des économies d’énergie et de réduire les émissions de carbone de 14 mille tonnes par an. 
Le reste du crédit, soit 215 MD, l’équivalent de 72 millions d’Euros sera consacré à la mise à niveau de la ligne 6 reliant Tunis et Kasserine sur 316 km. L’objectif principal du projet est d’améliorer la sécurité et la durée de parcours de la ligne, les liaisons entre les deux villes, les flux des marchandises, de services et de personnes pour une meilleure intégration des gouvernorats du Nord-Ouest et du centre -Ouest de la Tunisie avec la capitale.
De son côté, Barrett a souligné que ce projet de transport ferroviaire aura un impact positif sur les habitants de la région, notamment en matière de sécurité des passagers, d’amélioration des services annexes, de réduction de la durée des trajets. Il permettra également de favoriser le transport ferroviaire par rapport au transport routier.
Depuis le démarrage de ses activités en Tunisie en septembre 2012, la BERD a investi dans ce pays plus de 390 millions d’euros répartis sur plus de 27 projets. 

Leave a Reply