Bouchamaoui annonce mercredi, le retrait de sa candidature à un nouveau mandat à la tête de l’UTICA

Ouided Bouchamaoui a annoncé mercredi, dans son discours à l’ouverture du 16ème Congrès national de l’UTICA, le retrait de sa candidature à un nouveau mandat à la tête de la centrale patronale. Elle a affirmé avoir pris cette décision de sa propre volonté, sans avoir subi aucune pression.
Le Congrès électif auquel participent de 2 180 congressistes, a démarré ce matin, il coïncide avec la célébration du 71ème anniversaire de l’organisation patronale. Il aboutira à l’élection des 31 membres qui formeront le nouveau bureau exécutif, dont 21 membres seront élus par les congressistes.
Pour les 10 autres membres, la moitié (5 membres) sera élue par les 24 présidents régionaux de l’organisation, afin de représenter les unions régionales, et le reste (5 membres) par les 18 fédérations professionnelles
D’après une source de la centrale patronale « Bouchamaoui avait exprimé son souhait dès le départ de ne pas se présenter à ce nouveau rendez-vous électoral, mais elle a voulu, toutefois, parachever les préparatifs du congrès électif dans des bonnes conditions, et garantir la réussite des congrès régionaux, surtout qu’à la date ultime de dépôt des candidatures, fixée au 4 décembre 2017, il restait encore 20 congrès régionaux à organiser ».
La liste des prétendants au poste de patron des patrons, comprend des membres du bureau exécutif sortant, mais aussi d’autres noms de candidats au nouveau bureau exécutif de l’UTICA.
93 candidats restent en lice pour le nouveau bureau de l’UTICA, sur un total de 122 hommes et femmes d’affaires qui ont déposé leurs candidatures.
Le programme du congrès comprend la mise en place d’un bureau provisoire pour superviser la réunion de procédure dirigée par le plus âgé des délégués assisté par le plus jeune d’entre eux. 
Le congrès procédera, par la suite, à l’élection de la commission des candidatures, des oppositions, et des élections, qui se compose d’un membre de chaque fédération et d’un membre de chaque union régionale et à l’élection de la commission du contrôle financier composée de 6 membres, n’ayant pas présenté leur candidature au bureau exécutif national.
Après l’ouverture officielle du congrès, la présidente de l’UTICA présentera aux délégués, pour discussion et adoption, un projet de révision des statuts de l’Union. La principale disposition qui sera examinée consiste à autoriser le conseil national, qui se tient tous les six mois, à apporter des révisions au texte des statuts. Il sera, ensuite, procédé à la lecture des rapports moral et financier pour discussion et adoption. 
La deuxième séance du congrès sera consacrée à la présentation des candidats au nouveau bureau exécutif avant de passer au vote, au dépouillement des voix et à l’annonce des résultats des élections et l’élection du nouveau président de l’UTICA, par les membres du nouveau bureau exécutif.

Leave a Reply