Tunisie-Turquie: Exim Bank mobilise 20 millions de dollars pour développer des projets tuniso-turcs

L’ambassadeur de Turquie à Tunis, Omar Farouk Dogan, a annoncé que la banque turque « Exim Bank » a financé pour un montant de 20 millions de dollars des projets tuniso-turcs, dans le secteur du textile en Tunisie.
Intervenant, lundi, au forum de la coopération sectorielle entre la Tunisie et la Turquie dans le domaine du textile et de l’habillement , l’ambassadeur a souligné que le secteur du textile emploie 165 mille personnes, ajoutant que les fonds alloués par « Exim Bank » permettront d’accroître le nombre d’emplois en Tunisie, de plus de 20 mille postes.
Il a déclaré que la Turquie est un partenaire stratégique de la Tunisie et contribuera à augmenter ses exportations. « Nous espérons que la Tunisie deviendra un pays exportateur du prêt-à-porter ».
Et d’ajouter que le textile est un secteur clé et prometteur permettant l’impulsion de l’économie, rappelant son rôle important dans le développement des exportations turques.
Dogan a souligné que la participation de 20 industriels turcs spécialisés dans le domaine du textile, des responsables du ministère turc du commerce et une délégation de l’Union des Exportateurs de textiles et de matières premières d’Istanbul (ITHIB), reflète la volonté de la Turquie d’établir une plateforme de coopération entre les parties tunisienne et turque dans le secteur et d’investir en Tunisie.
Pour sa part, le vice-président de la Fédération tunisienne du textile et de l’habillement (FTTH) Nafaa Neifer a rappelé que le secteur du textile a affronté plusieurs difficultés, au cours de ces dernières années, en dépit de son importance dans le développement de l’économie et son classement en tête de liste des exportations.
Il a souligné que les entreprises turques devront considérer la Tunisie en tant que destination pour l’investissement, la création d’emplois et l’échange d’expériences et non comme un marché uniquement, appelant à développer la coopération dans le domaine du filage textile et des tissus en Tunisie.
Neifer a fait savoir qu’une réunion sera organisée par la FTTH, lundi après-midi, avec la partie turque afin de lancer un débat franc pour connaître les raisons de la réticence des investisseurs turcs à investir en Tunisie, tandis qu’ils investissent dans des pays voisins comme l’Egypte. L’objectif est de remédier aux défaillances et d’améliorer le climat des affaires.
Et d’insister sur l’importance de développer la coopération bilatérale, vu la capacité des sociétés turques opérant dans le textile à accéder aux marchés internationaux et leurs expériences dans le secteur.
Wissem El Hani, responsable à l’Agence de promotion de l’investissement extérieur (FIPA) a précisé que 13% des importations de la Tunisie en textiles et prêts-à-porter proviennent de la Turquie, 3ème fournisseur de la Tunisie dans ce secteur.
El Hani a passé en revue, par ailleurs, les avantages économiques de la Tunisie, à savoir les prix de production compétitifs, le nombre d’heures de travail important (48 heures/semaine), la flexibilité des délais de livraison et la conformité à hauteur de 90% aux standards internationaux (ISO 14001 et ISO 9001…).
Il a mis l’accent sur la nécessité d’attirer des investissements notamment dans les domaines du textile, du textile technique et du filage textile, soulignant l’importance de développer le secteur, la créativité et la recherche afin de réaliser la valeur ajoutée.

Leave a Reply