50% des PME tunisiennes sont en difficulté, a souligné, mercredi, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie et des PME chargé des PME, Habib Dabbabi.
Participant à un forum organisé par la section régionale de Sfax ,de l’Institut arabe des chefs d’entreprise (IACE) sur le thème « La restructuration financière des entreprises en difficulté », Dabbabi a rappelé le lancement, en 2018, d’une ligne de financement de 400 millions de dinars pour soutenir les entreprises souffrant de difficultés financières, laquelle concerne 600 PME.
Il a expliqué que cette ligne de financement permet aux entreprises concernées l’accès aux nouvelles technologies, au financement et aux nouveaux marchés, pour moderniser leurs activités.
Le secrétaire d’Etat a, par ailleurs, fait savoir que le ministère de l’Industrie et des PME, a pris d’autres mesures visant à coordonner l’action des différentes structures de soutien à l’investissement, à travers une Commission de soutien à l’investissement dans les régions qui regroupe toutes les parties prenantes et qui se réunit régulièrement, pour traiter les situations des entreprises en difficulté.
Il a fait savoir que l’orientation retenue par l’Etat, consiste à favoriser la formule du financement participatif pour atténuer les risques auxquels font face les entreprises et donner toutes les chances de réussite aux investissements.
De son côté, le président de l’Union régionale de l’industrie, du commerce et de l’artisanat de Sfax, Anouar Triki a souligné l’importance de mettre en place des mesures préventives, en luttant contre la contrebande et en évitant d’alourdir les charges sociales et fiscales des entreprises.

Leave a Reply