Un atelier de travail régional sur les plateformes commerciales virtuelles internationales

Le projet de développement des exportations des PME, à travers les plateformes électroniques vient soutenir les efforts de toutes les parties concernées pour mieux faire connaitre les entreprises exportatrices, en leur permettant d’introduire leurs produits dans l’espace numérique et les marchés virtuels, a indiqué la directrice du bureau des Etats arabes au Centre du Commerce International (ITC) à Genève Lilia Naas.
Présentant ce projet, lors d’un atelier de travail régional organisé, mardi, à Gammarth, sur le thème « les plateformes commerciales virtuelles internationales : les opportunités et défis devant les PME exportatrices « , elle a ajouté que ce dernier concerne la Tunisie, le Maroc et la Jordanie. Il est financé, a-t-elle dit, par le fonds d’appui à la région du moyen orient et de l’Afrique du Nord (MENA).
De son côté le secrétaire d’Etat chargé du commerce Abdellatif Hammam a indiqué que cette rencontre est une occasion pour échanger les expériences dans le domaine de l’exportation à travers les plateformes commerciales virtuelles et identifier les perspectives prometteuses ainsi que les opportunités offertes aux entreprises exportatrices pour une bonne utilisation des technologies de la communication et des télécommunications dans les opérations de l’exportation en ligne.
Il s’agit également de bien utiliser cette technique moderne et activer la présence des produits et services sur le réseau internet, en procédant à sa commercialisation via les méthodes électroniques.
La Tunisie œuvre à l’instar de tous les pays en développement, à mettre en place, tous les moyens pour promouvoir les exportations, sensibiliser tous les intervenants dans le secteur pour faire de l’export une priorité nationale et recourir à tous les moyens modernes, tels que le commerce électronique qui joue un rôle important dans le développement des exportations.
Hammam a précisé que la stratégie du ministère consiste en l’ouverture sur les marchés extérieurs, la facilitation des procédures du commerce extérieur pour s’assurer que les entreprises tunisiennes profitent du développement technologique et scientifique. Il y a par ailleurs lieu de renforcer le soutien du département à l’effort d’exportation.
L’objectif est en outre de garantir l’efficience de l’adhésion de la Tunisie au projet de développement des exportations des PME à travers les plateformes virtuelles, a avancé le secrétaire d’Etat.
Et d’ajouter que ce projet a un rôle important dans la diffusion de la culture du commerce électronique auprès des entreprises exportatrices adhérentes, en leur permettant d’utiliser les mécanismes modernes de commercialisation et de conquête de nouveaux marchés étrangers, à travers les moyens électroniques.
Il a indiqué que ce projet a contribué au développement des capacités des jeunes compétences dans le domaine du commerce électronique et des plateformes commerciales virtuelles (23 consultants), à travers la vulgarisation des entreprises bénéficiaires du projet, leur orientation et en renforçant ses stratégies de commercialisation en matière numérique.
Et de faire savoir que le ministère est entrain de réaliser une étude sur la réalité et les perspectives du commerce électronique en Tunisie, laquelle concernera tous les niveaux et domaines ainsi que les régions concernées.
La Tunisie œuvre à simplifier les procédures du commerce extérieur pour les transactions commerciales électroniques et à permettre aux entreprises spécialisées à utiliser les moyens de paiement électroniques internationaux qui s’adaptent aux clients étrangers.
Il s’agit également de réduire davantage les délais de contrôle technique lors de l’exportation, à travers l’utilisation des moyens électroniques.
Le volume du commerce électronique dans le monde dépassera 27 trillions de dollars et il est estimé à 15 milliards de dollars en 2020 et en contrepartie, la part des pays arabes demeure très faible, soit environ 15 milliards de dollars, selon les analyses dans le domaine et datées de 2015.
S’agissant de la Tunisie, les indicateurs des systèmes de paiement électronique en Tunisie montrent le développement continu de certains sites du commerce électronique. Ce nombre a atteint à la fin de 2016 environ 1700 sites commerciaux et de services.
Le nombre des transactions a été estimé à 1,7 million opérations et la valeur globale des transactions de paiement électronique a atteint 137 millions de dinars en 2016.

Articles Recommandés: