BERD : 42 MD de subventions à la disposition des PME

Le Directeur des Programmes d’Assistance Technique à la BERD-Tunisie, Anis El Fahem a lancé un appel aux PME tunisiennes les invitant à consommer les 42 Millions de dinars que la BERD (Banque européenne pour la reconstruction et le développement) met à leur disposition, dans le cadre d’un financement de l’Union Européenne, sous forme de subventions pour les trois années qui viennent (jusqu’à 2020) au titre d’assistance technique déclinée en actions de formation, de conseil et coaching assurée par des consultants et des experts tunisiens et étrangers.
El Fahem intervenait dans le cadre d’une rencontre de sensibilisation sur ” Les Mécanismes d’appui de la BERD aux PME Tunisiennes dans le cadre du Programme d’Appui à la Compétitivité des Services (PACS)” organisée mardi à Sfax à l’initiative conjointe du Bureau Régional de la CONECT dans la région et de la Banque Européenne de la Reconstitution et du Développement BERD-Tunisie.
La BERD a réalisé, depuis son installation en Tunisie en 2013, environ 500 projets de développement au profit des PME tunisiennes moyennant une enveloppe avoisinant les 15 Millions de dinars, a affirmé El Fahem. Et d’ajouter que la représentation de la BERD à Sfax, créée depuis une année, a approuvé jusqu’à présent 40 dossiers de subventions pour l’assistance et la consolidation de la compétitivité des entreprises. Il a indiqué qu’un grand nombre de demandes ont été formulées de la part des entreprises de la région et que la banque est en train de les examiner.
La région de Sfax, a été choisie pour accueillir une représentation de la BERD, car elle occupe une place de choix dans la politique de développement de cette institution, eu égard à son dynamisme, à l’importance de son tissu économique et à sa position de porte d’entrée pour tout le sud tunisien, a souligné M. El Fahem faisant remarquer au passage que la BERD est l’unique institution financière internationale ayant opté pour l’ouverture d’une antenne à l’échelle régionale en dehors de la capitale Tunis.
La rencontre qui, aux dires de Tarak Ben Ayed Président de la CONECT Sfax rentre dans le cadre du programme d’information, d’encadrement et d’accompagnement des chefs d’entreprises et du suivi de leurs attentes en matière de compétitivité, a été marquée par la participation d’un bon nombre d’entreprises industrielles et de services dans la région de Sfax.
Elle a permis aux participants d’avoir une idée claire de l’offre de la BERD en matière d’assistance technique et de financement dans plusieurs volets et créneaux de l’industrie, des services et du commerce. Parmi ceux-ci, figurent le marketing, l’élaboration de la stratégie et du plan d’affaire, l’organisation de l’entreprise, l’accès aux technologies de l’information et de la communication, l’efficacité énergétique, le management et la qualité, les études techniques et d’ingénierie etc.
Anis El Fahem, a fait savoir que la BERD, en tant qu’institution financière internationale à vocation de développement et non comme banque au sens classique comme ont tort de le croire pas mal de gens, offre plus de subventions que de crédits. Ses interventions en Tunisie profitent à raison de 80 pour cent au secteur privé et 20 pour cent au secteur public, ajoute-t-il en substance.
Les chefs d’entreprises et les experts économiques participant à la manifestation ont évoqué nombre de questions se rapportant aux critères et conditions d’éligibilité pour pouvoir bénéficier des interventions de la BERD, les secteurs d’activités concernés, les modalités d’engagement des consultants nationaux et internationaux et les mécanismes de financement des opérations réalisées dans le cadre des actions de conseil, de formation et d’assistance technique au profit des PME. L’homme d’affaire Abbes Mansouri en sa qualité de bénéficiaire du Programme ” Advice for Small Business ” (Conseil pour les petites affaires) de la BERD, est revenu, dans un témoignage, sur son expérience et de l’assistance qu’il a reçue de cette institution financière en termes de communication et de marketing ce qui lui a valu, d’après lui, un précieux impact sur son entreprise et ses indicateurs de compétitivité.

Selon Africanmanager.com

Leave a Reply