Indice sur le budget ouvert: La Tunisie classée 70ème

La Tunisie est classée à la 70ème place sur 115 Etats dans l’indice sur le budget ouvert, élaboré tous les deux ans par l’Organisation internationale pour le Partenariat Budgétaire (IBP), dans le cadre d’un programme de recherche en collaboration avec le département des études et de la documentation de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT).
La Tunisie a enregistré 39 points, soit une régression de 4 rangs par rapport aux résultats de 2015.
Au niveau des pays arabes, la Tunisie occupe la 4ème place, après la Jordanie, le Maroc et l’Egypte, alors qu’elle était à la 2ème place en 2015.
Le calcul de l’indice du budget ouvert s’appuie sur un ensemble de critères quantitatifs fixés à la lumière des normes internationales dans le domaine, dont ceux procédés par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l’initiative internationale de la transparence fiscale ainsi que la Banque Mondiale.
L’objectif recherché est d’évaluer l’engagement des gouvernements centraux, en ce qui concerne la fourniture de 8 principaux documents budgétaires, sa diffusion au public, au temps opportun et la vérification s’ils présentent les informations budgétaires de manière complète et précise.
Le rapport a comporté également une évaluation globale du niveau participatif et de contrôle par les entreprises.
Les résultats du rapport relatifs à la Tunisie ont abouti à des recommandations, en particulier celles relatives à la diffusion sur Internet, du rapport de département de la cour des comptes, 18 mois avant la clôture de l’exercice comptable. 
Le rapport recommande de présenter plus d’informations sur le projet de loi de finances, en fournissant plus de détails sur la composition détaillée des dépenses et ressources, ainsi que les données qualitatives et la manière de rapprocher les caractéristiques du budget aux politiques du gouvernement et la mise en place des mécanismes modèles innovants ( audit social/ citoyenneté), permettant aux citoyens d’échanger leurs points de vue avec les responsables gouvernementaux sur la budgétisation et le suivi.

Leave a Reply