L’institution financière africaine AFC veut renforcer sa coopération avec la Tunisie

Le Président et directeur exécutif de l’Africa Finance Corporation (AFC), institution financière panafricaine, spécialisée dans le développement multilatéral et le développement de projets, Andrew Alli, a exprimé, lundi, lors de sa rencontre avec le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laadhari la volonté de son institution de renforcer sa coopération avec la Tunisie.
Le responsable, qui effectue actuellement une visite de travail en Tunisie, a ajouté que cette coopération va permettre à la Tunisie de bénéficier des contributions financières de l’AFC pour la réalisation de projets de développement dans divers domaines vitaux, tels que l’infrastructure, le transport, l’énergie, les télécommunications et l’industrie.
Cette rencontre a été l’occasion de présenter l’activité, les programmes et les objectifs de l’AFC et son rôle dans le financement des projets de développement des pays africains.
Le ministre de l’Investissement s’est entretenu, également, avec le Secrétaire Général de la Banque islamique de développement (BID), Ghassan El-Baba, dans le cadre du suivi des préparatifs spécifiques des assemblées annuelles de la Banque qui seront organisées, mi- avril 2018, à Tunis.
L’accent a été mis sur l’état d’avancement des différentes étapes des préparatifs de cette manifestation au niveau organisationnel et logistique, les programmes des réunions et leurs contenus.
Les deux responsables ont évoqué l’impératif de coordonner entre les services de la BID et les administrations concernées en Tunisie, afin d’assurer le bon déroulement et la réussite des travaux des assemblées.
Laadhari a souligné, dans ce contexte, l’engagement de son département et toutes les parties prenantes en Tunisie à garantir les moyens nécessaires pour réussir cet important rendez-vous ainsi que les meilleures conditions aux délégations participantes.
A noter que les assemblées annuelles de la BID seront marquées par la participation de 1500 invités venant de 57 pays, membres de la BID. Parmi ces participants, des ministres de l’économie et des finances des pays membres, de hauts responsables des institutions financières régionales et internationales, des experts dans le domaine économique et financier, des hommes d’affaires et des représentants des instances internationales spécialisées dans les affaires de développement.

Leave a Reply