Quel profil au dirigeant d’une PME ?

Du fait du développement rapide du monde de l’entreprise, il est très difficile de caractériser le profil idéal du dirigeant d’une PME. Il est tributaire de l’approche privilégiée dans la gestion de l’entreprise ainsi que des objectifs et défis auxquels fait face le dirigeant.

Il est largement souhaité que le dirigeant soit démocrate et bon gouvernant. Il a l’obligation de gérer de manière à favoriser la paix et le progrès social de ses collaborateurs. Il doit donc toujours veiller à bien manager les ressources mises à sa disposition, dans l’intérêt de tous.

Un bon dirigeant doit être travailleur et doit savoir écouter.  Cela peut améliorer la qualité de ses décisions. Bien sûr qu’il doit savoir distinguer les médisances des informations utiles. L’expérience constitue néanmoins un atout au dirigeant pour gérer de façon optimale son équipe et l’aide à trouver les solutions convenables aux problèmes rencontrés.

Le succès du dirigeant se base sur le respect de ses collaborateurs autant qu’il est respecté. En effet, le dirigeant doit éviter d’être difficile et dur avec les membres de son équipe. Travailler avec un patron difficile, voire impossible, est une source de stress parmi les plus importantes au travail. De nombreuses enquêtes ont montré que souvent les salariés démissionnent à cause du comportement de leur supérieur hiérarchique plutôt que pour des questions liées à l’entreprise.

C’est ainsi que la diplomatie en entreprise reste et devrait rester une compétence appréciée pour diriger. Le profil du dirigeant a sans nul doute un impact sur le système de gestion de l’entreprise et même sur son résultat. Des études menées sur les PME montrent qu’une entreprise pilotée par un patron narcissique connaît des pics très hauts, mais aussi des chutes vertigineuses. Ses résultats auraient moins de constance que celle menée par un homme plus modeste. 

En fin, le dirigeant doit être futuriste dans sa pensée pour décoller avec son entreprise et augmenter l’écart de développement par apport aux entreprises concurrentes.

 

Leave a Reply