Divergence d’opinions au sein de la commission des finances, à propos d’un prêt de l’UE, de 500 millions d’Euros

Les opinions des membres de la commission des finances à l’Assemblée des représentants du peuple(ARP) ont divergé, au sujet de l’adoption du prêt que va accorder l’Union Européenne (UE) à la Tunisie, d’une valeur de 500 millions d’Euros (soit l’équivalent de 1400 millions de dinars) entre partisans d’une accélération des procédures et ceux d’un report de l’examen du prêt pour mieux refléchir à ses conditions.
Face à cette situation, il a été décidé, de lever la séance et de la reporter au lundi 24 Juillet prochain, pour organiser une audition avec le ministre des Finances par intérim, Mohamed Fadhel Abdelkefi.
La Tunisie avait signé, le 27 avril 2017, un accord de prêt d’une valeur de 500 millions d’Euros, avec l’UE. Ce crédit qui prend la forme d’un appui direct au budget de l’Etat, s’inscrit dans le cadre de mécanisme d’appui financier global. Il s’agit d’un mécanisme de coopération financière de l’UE visant à couvrir les besoins exceptionnels de financement extérieur, au profit des pays du voisinage.
Ce prêt sera décaissé en 3 tranches : une 1ère de 200 millions euros au début de du 2ème semestre de l’année 2017 et une 2éme de 150 millions d’euros, après une période d’au moins 3 mois. La 3éme tranche de 150 millions d’euros sera versée après le décaissement de la 2éme tranche d’au moins de trois mois.
A noter que le décaissement de ce prêt est tributaire du parachèvement du coté tunisien des réformes dans les domaines de la finance publique, la fonction publique, la fiscalité et la sécurité sociale et même dans les secteurs du tourisme, des politiques d’emploi et du climat de l’investissent.

Articles Recommandés: