lundi, 22 avril 2024

Afrique : Partenariat entre Orange Middle East and Africa et Microsoft redynamiser la transformation numérique des Petites et Moyennes Entreprises (PME) du continent

Orange Middle East & Africa (OMEA) et Microsoft par le biais de son Africa Transformation Office ont conclu un protocole d’accord (MoU) pour offrir des solutions Microsoft aux petites et moyennes entreprises (PME) dans 17 pays d’Afrique et du Moyen-Orient (MEA).

Il s’agit donc d’un partenariat stratégique pour stimuler la croissance des PME dans la région MEA. Cette collaboration a pour objectif de répondre aux besoins croissants des petites et moyennes entreprises (PME) en matière de transformation numérique et à les aider à prospérer dans l’économie numérique. Il s’articule autour de trois axes principaux :

° Faciliter l’accès aux solutions technologiques clés : Le réseau de distribution d’Orange dans la région MEA offrira aux PME un accès facile aux solutions Microsoft telles que Microsoft 365, Copilot, Azure et Dynamics 365. Ensemble, les partenaires vont également accélérer le renforcement des compétences des experts Microsoft dans chaque pays.
° Préparer les PME à l’adoption numérique : Orange et Microsoft collaboreront sur des programmes de formation, de marketing et de soutien commercial pour permettre aux PME d’adopter et de tirer parti des solutions Modern Work de Microsoft.
° Mettre en place une gouvernance solide et un suivi de performance : La création d’un comité de pilotage conjoint assurera l’exécution réussie du partenariat, qui sera suivie par des indicateurs clés de performance.

Grâce à cette collaboration, Microsoft et Orange vont soutenir 15 000 entreprises tout au long de l’année 2024, avec l’ambition d’atteindre 1 million de PME en fournissant un accès à la technologie, aux outils et au soutien pour accélérer l’adoption. L’objectif est de promouvoir l’inclusion numérique et de permettre à tous les acteurs économiques de la région MEA de bénéficier des avantages de la transformation numérique. À cette fin, l’initiative inclurait également les micro-entreprises et le secteur de l’éducation.